Intervention "Bas Seuil"

Les différentes structures de Première ligne sont caractérisées par le fait qu’elles sont des structures dites de « bas seuil », mais que signifie ce terme ?

Il définit la facilité d’accès à une institution et le niveau d’exigence auquel les consommateurs-trices doivent répondre afin de bénéficier des prestations d’une institution.

Trois seuils différents ont été définis en 1991 par le Conseil d’Etat genevois afin d’établir et de mettre en place différents programmes permettant une prise en charge des consommateurs-trices de drogues la plus adaptés possible et la plus proche de leurs besoins :

  • Le « seuil haut » concerne des programmes basés sur l’exigence de l’abstinence et comprend les lieux de sevrage, de post-cure (résidentiel) et de réintégration.
  • Le « seuil moyen » concerne des programmes basés sur une prise en charge médico-psycho-sociale structurée, avec des objectifs thérapeutiques précis, acceptant la dépendance d’un produit qui peut être fourni sur prescription médicale, conformément au règlement cantonal Kç11, d’août 1978.
  • Le « seuil bas » concerne des programmes basés sur une aide médicale et sociale de base, sans visée d’abstinence, sans dossier et prise en charge individuelle. Il peut s’agir d’antenne médicale, hébergement d’urgence ou encore de lieux offrant des repas ponctuels.

Soutenir Première ligne

Vous désirez soutenir le travail mené par Première ligne, nous vous invitons à devenir membre de notre association :

CHF 50.- pour une personne physique
CHF 100.- pour une personne morale

Ou d'apporter votre contribution financière sur le compte bancaire suivant :
Banque Cantonale de Genève
IBAN : CH46 0078 8000 K327 9090 7

Devenir membre Dons en ligne