Objectifs

Missions et objectifs de Première ligne

  • Contribution à l’amélioration de la santé et des conditions de vie des personnes qui consomment des produits psychotropes. Il s’agit, en collaboration avec le réseau socio-sanitaire existant, de les responsabiliser et de renforcer leurs capacités à adopter des comportements de prévention,
  • Réduire les conséquences négatives liées à la consommation : transmission du VIH/sida et des hépatites, infections diverses, overdoses, problèmes psychologiques et sociaux associés à l’usage de drogues,
  • Encourager le maintien du lien social et renforcer la dignité de l’usager en contribuant à limiter les situations d’exclusion,
  • Etablir le contact avec des personnes ne fréquentant pas ou peu les services sociaux et médicaux (ou en rupture avec ceux-ci), en leur offrant des espaces d’accueil et des interlocuteurs facilement accessibles. Favoriser l’accès aux institutions actives dans le traitement de la toxicodépendance et aux autres institutions socio-médicales,
  • Promouvoir l’information et la solidarité en sensibilisant l’ensemble des partenaires de la communauté à la réduction des risques et à la situation de vie des usagers de drogues,
  • Observer et produire des données objectives sur les évolutions des modes de consommation des substances psychoactives, interpeller les autorités et former les partenaires du réseau et de la communauté, prendre en compte les nouvelles problématiques et initier des projets de réduction des risques adaptés,
  • Collaborer avec la population pour le développement de pratiques de gestion communautaire des problèmes liés à l’usage de drogues, sensibiliser le public à la problématique et contribuer à limiter certains problèmes vécus par le voisinage.


Les prestations développées sont :

  • Accueil et écoute, soutien dans le quotidien, aide à la gestion des problèmes générés par la dépendance, espaces conviviaux et de socialisation permettant de faire une «pause»,
  • Conseils et entretiens touchant à la prévention : hygiène d’injection et techniques de consommation, overdoses, VIH/sida, hépatites,
  • Soins de santé primaires et prestations médicales de premier recours au Quai 9, premiers secours en cas de malaise ou d’overdose, permanence «psy».
  • Echange de matériel d’injection stérile contre seringues usagées; mise à disposition de kits sniff, de papier d’aluminium, de bicarbonate, de préservatifs et de lubrifiants, de documentation,
  • Espace sécurisé pour les consommations (injection, sniff et inhalation), sous la surveillance constante d’un professionnel,
  • Information et orientation vers les structures de soins et de soutien spécifiques (sida, santé, social, toxicodépendance ou hébergement),
  • Réduction des risques liés à la prostitution (infections sexuellement transmissibles, insécurité, isolement, violence),
  • Ramassage de seringues et de matériel annexe, en collaboration avec des consommateurs de drogues engagés comme agents de prévention communautaires,
  • Création d’espaces de rencontre entre les différents acteurs concernés : organisation régulière de soirées publiques et édition du journal d’information Première ligne.


Soutenir Première ligne

Vous désirez soutenir le travail mené par Première ligne, nous vous invitons à devenir membre de notre association :

CHF 50.- pour une personne physique
CHF 100.- pour une personne morale

Ou d'apporter votre contribution financière sur le compte bancaire suivant :
Banque Cantonale de Genève
IBAN : CH46 0078 8000 K327 9090 7

Devenir membre Dons en ligne