Bienvenue sur le site de Première ligne

Première ligne est une association de réduction des risques liés à la consommation de substances psycho-actives, créée en septembre 2004, à Genève. En continuité du travail mené par le Groupe sida Genève depuis 1991 dans la prévention relative à la consommation de drogues, cette association a pour but général la promotion du concept de réduction des risques et d’actions de prévention permettant aux consommateurs de drogues illégales d’améliorer leurs conditions de vie, aux niveaux social et de la santé.

Rappel historique

Les problèmes posés par l’émergence du VIH/sida dans les années 80 ont débouché sur une remise en question attendue de la politique en matière de drogues. Aux approches traditionnelles de prévention primaire de la consommation, de traitements basés sur l’abstinence et de répression a été ajoutée la nécessité de limiter les risques liés à l’usage de drogues pour permettre aux consommateurs actifs de rester en santé. L’Etat de Genève s’est largement engagé en faveur de ces mesures de prévention, en soutenant le développement de différentes actions poursuivant ces objectifs. Des actions ont été initiées afin de limiter des risques sur le plan de la santé (transmission VIH/sida, hépatites, infections sexuelles, hygiène d’injection). et sur le plan de l’exclusion et de la marginalisation de cette population.

Pourquoi le nom première ligne ?

Dans la dynamique des soins et du soutien, nos collaborateurs-trices sont « en première ligne », les premiers interlocuteurs, au plus proche de la rue ou des lieux de consommation. Ce titre reflète ce travail de proximité, de « premier contact » que nous pouvons développer auprès des usagers de drogues, notamment avec ceux qui sont en rupture avec leur réseau social, familial ou professionnel. Nous allons à la rencontre des personnes pour favoriser le lien et la prévention. De plus, les équipes de travail sont souvent les premiers « témoins » de la difficulté des situations vécues par ces personnes. Par conséquent, ce nom illustre aussi bien le type d’intervention que nous menons auprès des usagers, que l’esprit et les valeurs que nous défendons.

top

Salles de consommation à moindre risque dans le monde (SCMR)

La première salle de consommation à moindre risque (SCMR) a ouvert ses portes à Berne, en Suisse en 1986. Aujourd’hui, plus de 90 pays en sont dotés : aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Espagne, en Australie, au Canada, en Norvège, au Luxembourg et au Danemark.

Depuis plus de 25 ans, nous avons toujours été convaincus que les «solutions passent par les usagers» et que nous pouvions mobiliser leurs responsabilités, en tant qu'individus faisant partie à part entière de notre société, de notre cité.

Soutenir Première ligne

Vous désirez soutenir le travail mené par Première ligne, nous vous invitons à devenir membre de notre association :

CHF 50.- pour une personne physique
CHF 100.- pour une personne morale

Ou d'apporter votre contribution financière sur le compte bancaire suivant :
Banque Cantonale de Genève
IBAN : CH46 0078 8000 K327 9090 7

Devenir membre Dons en ligne